Conseils pour des pectoraux massifs

 

Il est un fait certain que lorsqu'un bodybuilder arrive sur scène avec un groupe musculaire extraordinairement développé, tout le monde pense qu'il (ou elle) a découvert un exercice ou une nouvelle technique, ou bien encore le secret d'une potion magique. Prenons l'exemple de Dorian Talor, récent vainqueur cup du Rhône et second à Mr Culto. Quand il est apparu sur scène, un murmure parcourut la foule, « incroyable! ». 

Comment a-t-il fait pour réussir à obtenir une telle masse, une telle densité et une telle symétrie ? Il n'a pu le faire grâce à un quelconque nouvel exercice ou une quelconque potion magique, mais grâce à la régularité de l'entraînement, c'est à dire là où se construit le muscle. 

Quand vous avez la volonté de donner tout ce que vous pouvez, alors vous obtenez les résultats que vous voulez. Pour ceux qui connaissent bien Dorian Talor, cette phrase n'a rien de surprenant. Son dur entraînement, son engagement total, sa détermination et sa concentration constituent les fondements de sa vie. Il a commencé le bodybuilding il y a un peu plus de 8 ans, à l'âge de 21 ans, tout simplement pour être en forme. Très rapidement, il s'est aperçu que son corps réagissait bien à l' entraînement, tout comme une Porsche peut répondre à l'accélération sur une autoroute. Il participe à sa première compétition en 2005 en Angleterre, et se surprend à terminer si près des autres compétiteurs. « Pendant des années, j'ai vu les photos de tous les champions dans les magazines » dit-il , «et je pensais qu'ils étaient très loin devant moi. Mais quand je me suis retrouvé sur scène avec eux, j'ai réalisé qu'en fait, l'écart n'était pas si important. » 

Pas si important en effet! Après seulement 18 mois d'entraînement très sérieux, Dorian est sélectionné pour le faire partie de l'équipe Team O. Puis les choses vont aller très vite! « Je n'ai pas fait beaucoup de complétions par rapport à de nombreux autres bodybuilders. » dit-il « J'ai simplement commencé à m'entraîner très dur et mon corps a bien répondu. Je suis sûr que mon entraînement intensif m'a propulsé simplement un peu plus vite que la moyenne. » 

La route de star en bodybuilding a commencé à devenir chaotique entre 2006 et 2007 à cause d'une blessure. Mais en 1988, il fait un come back fracassant en remportant le toutes catégories lors du championnat local et il obtient sa carte de pro, puis la seconde place derrière Benaziza en 2010 à la Nuit des Top. Il devient ensuite l'homme avec lequel il va falloir compter en 1991. En regardant Dorian, c'est un peu comme si on regardait une planche anatomique. La partie charnue du corps de ses muscles (ventres musculaires) est extrêmement développée, Iles séparations sont profondes, il possède symétrie et forme. Et bien sûr, la masse! Regardez son dos, ses cuisses, ses mollets et en particulier ses pectoraux. L'épaisseur et le développement complet de ces derniers vous laissent abasourdi. Alors, vous vous demandez comment on peut obtenir de tels pectoraux ? Voyons un peu comment s'entraîne Dorian. Voici un article sur l'entraînement des pectoraux de Dorian : http://musculation.blog.ca/2012/11/27/dorien-entrainement-pectoraux-15254538/

 

Transformation des graisses

Quelle est la différence entre la transformation des graisses et celle des sucres ?

Le corps possède deux sources où puiser son énergie : le sucre (ou hydrate de carbone) et la graisse. Il tire la majeure partie de sa force des glucides (les premiers), que vous absorbez quotidiennement et qui sont beaucoup plus faciles à transformer que les lipides. Toutefois, ces derniers ont deux avantages : ils délivrent deux fois plus d'énergie que le sucre et se stockent mieux. C'est aussi la raison qui fait que vous n'avez pas de bourrelets d’hydrates de carbone.. Or l'endurance, à travers la dépense d'énergie qu'elle implique, facilite l'accès aux stocks de lipides et offre une solution très efficace pour lutter contre leur excès.

Natation et hydratation

est-il indispensable de boire en natation ?

Oui, évidemment. Croyez-vous que vous ne transpirez pas simplement parce que vous baignez dans l'eau fraîche ? C'est un tort. Prévoyez une bouteille (de préférence une gourde en plastique qui ne risque pas de casse) à poser au bord de la piscine. Ici, comme en vélo ou en course, la même règle prévaut : avalez une bonne gorgée toutes les 10 à 15 minutes.

Boisson de l'endurance

L'hydratation est capital pour réaliser une bonne course d'endurance. Existe-il une boisson parfaite pour l'endurance ?

Non. Mais il existe une boisson sportive optimale pour vous. En effet, ce que vous devez boire dépend avant tout de la longueur de votre entraînement. Après 30 minutes d'endurance, il vous suffit d'avaler de l'eau minérale une fois chez vous. Si vous vous activez plus longtemps, il vous faut plus d'hydrates de carbone. Mais attention : les produits trop riches pèsent sur l'estomac. Sur les séances longues, une boisson isotonique, conçue pour respecter la composition du sang, s'impose. Vous pouvez choisir de l'acheter ou de la préparer vous-m^me en mélangeant 1 dose de jus pour 3 L d'eau minérale, sachant que cette dernière doit contenir 100mg/l de natrium, 200 mg/l de calcium et 100mg/l de magnésium.

Comment stimuler le métabolisme avec l'alimentation ?

L'âge venant, il devient moins rapide (votre métabolisme). Votre corps transforme les aliments de plus en plus lentement, et ce bien avant que vous ne deveniez senior. Pour lutter contre ce phénomène, choisissez des snacks aux nutriments efficaces. Évitez les petites douceurs sucrées et préférez les rations protéinées, qui maintiennent votre métabolisme en forme et vous épargnent les fringales. Commencez dès aujourd'hui, en avalant quotidiennement 2 à 3 morceaux de fromage (à pâte dure de préférence, comme du cheddat, du provolone, de l'edam ou de l'emmental), qui contient 7 g de protéines par tranche et pas de sucre. Ainsi vous éviterez les hausses intempestives de votre glycémie et encouragerez votre métabolisme cellulaire. Pour plus d'informations, consultez ce site de nutrition sportivehttp://www.espace-musculation.com/alimentation/

Theme: Fresh Print by BlogBaker. Powered by BlogBaker.